Black

Partenaires / Ethnicité / Black

Depuis toujours et notamment depuis le temps de la traite des noirs, de l'esclavagisme : les hommes fantasment sur le fait de coucher avec une femme à la couleur ébène. Alors, qu'à l'époque des esclaves les hommes couchaient secrètement avec leur esclave africaine, de nos jours cela n'a plus rien d'un tabou. Aujourd'hui, 8 hommes sur 10 rêvent de coucher avec une métisse. Certains pourraient trouver cela profondément raciste ou insultant... Il peut paraître opportun de comprendre pourquoi certains hommes (beaucoup) fantasment sur les femmes à la peau noire, ce que cela leur procure en excitation ainsi qu'en sensations. 

Noires et métisses : un fantasme très répandu

La femme noire est reliée à de nombreux idéaux et à une image particulière qui fait d'elle un fantasme de nombreux hommes. On image souvent la femme noire à la veuve noire : celle qui protège, celle qui plane au dessus de tout et sécurise. Lorsqu'un homme se retrouve dans les bras d'une black, il se sent souvent protégé. 

Lorsque les hommes pensent à avoir une relation sexuelle avec une antillaise, ils pensent à elle comme une panthère, une sauvageonne qu'ils vous pouvoir attraper par leur coupe afro alors qu'elle se débattra. Une femme qui dominera la situation et se déhanchera de manière suave et terriblement langoureuse tout en gardant un aspect et des va-et-viens sauvages. 

La femme africaine et la soumission

La femme noire est également le fantasme de beaucoup d'hommes car ils pensent pouvoir la soumettre, la traiter en esclave comme ses aïeux l'ont été et qu'elle aimera cela, qu'elle se soumettra sans mot dire. Ces hommes recherchent à se sentir tout puissant, dominant, maîtres de de la situation, maître de leur maîtresse. 

Enfin, le fantasme pour la femme noire est également lié à ses origines. Tout d'abord, les femmes à la peau d'ébène sont connues et reconnues pour avoir des fesses sacrément bombées. Des hommes sont particulièrement fétichistes des fesses et l'idée de donner des fessées à une femme au fessier bombé, aux fesses noires, l'idée de pouvoir attraper de telles fesses les rendent tout simplement fous d'excitation. D'autre part, la couleur noire de leur peau intéresse par la curiosité de l'inconnu. En effet, les fantasmes proviennent souvent de choses inconnues. Toucher une peau d'une autre couleur que la sienne, voir un sexe féminin d'une autre couleur que celle qu'ils ont toujours eu l'habitude de voir, sentir une odeur particulière qui est propre à ces femmes à la peau ébène... Tout ce coté exotique participe pleinement à la création du fantasme.  

Femme noire : le fantasme de l'africaine