Dominatrice

Fantasmes / BDSM / Dominatrice

Se faire une jolie petite salope qui aime se faire dominer par le mâle que l'homme représente est très excitant, surtout quand la femme aime se faire mettre en lui crachant dessus, en l'humiliant, tout en lui introduisant des objets tel un godemiché dans la chatte. La prendre par devant en la sodomisant en lui mettant des claques en plein visage est une pratique qui pourrait plaire aussi aux adeptes de BDSM. Mais ce qui serait tout à fait fantasmatique, c'est de se faire dominer par une maitresse dont les désirs se concentreraient sur la manière d'humilier l'homme. 

Appelle-moi Maitresse !

Une dominatrice qui impose par la contrainte à l'homme dominé des positions de plus en plus humiliantes fera de l'acte sexuel un moment très excitant, car ça plongera le couple dans un climat différent de la réalité banale du sexe, et permettra de jouer à des rôles fictionnelles en se mettant dans la peau de celui qui inflige et de celui qui reçoit la punition. Le bondage par exemple consistera à attacher l'homme au niveau des jambes, des chevilles, des mains et des bras, mais cela peut se faire autrement selon les envies de chacun, pour le forcer à adopter la position que la dominatrice aura choisi. La soumission en le mettant à genoux et en lui enfonçant un objet dans la bouche tout en le fouettant, peut être une pratique qui fait bander l'homme et que les dominatrices préfèrent. 

Certains fantasmes de l'homme sont d'autant plus excitants quand la femme qu'on domine au départ à coup de bite par derrière, se retrouve à nous dominer à coup de fouet. La dominatrice qui prend le dessus et qui commence à nous ordonner de se mettre à genoux et de mettre les mains derrière le dos, pour les attacher après, saura faire monter le frisson de tout homme voulant vivre une expérience de baise hors du commun. Aussi, le fétichisme des pieds ou des talons aiguilles, ou encore du cuir et du latex ne laisseront aucun choix à cet homme qui bavera à chaque ordre donné. La garce voulant dominer peut demander à l'homme de la baiser brutalement, mais seulement si elle ne lui demande.

Une inversion des rôles sociaux

Toujours dans la domination, la femme qui est dans la pensée collective perçue comme faible, se voit devenir le tyran habillé en latex ou en cuir, et qui exigera du mâle consentant humiliation et obéissance. Pour cela, elle peut le contraindre à s'enfoncer des bites dans son cul par lui-même pour l'humilier encore plus, ou de se vêtir d'une ceinture godemiché et de le sodomiser en le violentant jusqu'à ce qu'il éjacule.

Jouer à des scènes d'esclavage et de servitude comme demander à l'homme de lécher le sol, de baiser les pieds ou même de faire un cunnilingus durant des heures sans arrête, sont des pratiques fétichistes et humiliantes que les couples dominant/dominé peuvent adopter. Ainsi, la mise en scène à travers des jeux de rôles pourrait parfaitement aller à ceux qui souhaiteraient vivre l'acte sexuel avec frénésie et tension.

Dominatrice : quand le sexe faible prend le dessus